L’intelligence artificielle dépasse une compétence clé de l’humain : jusqu’où les machines iront-elles ?

Ads

L’intelligence artificielle (IA) a surpassé pour la première fois une capacité clé de l’être humain. Est-ce que les machines finiront par atteindre notre niveau ?

Maintenant, l’intelligence humaine peut être reproduite avec succès. La capacité d’apprendre le sens d’un mot et de l’appliquer à d’autres concepts linguistiques est une compétence humaine universelle. Nous sommes capables d’abstraire des concepts et de reconnaître des objets par leurs formes, même s’ils sont d’une couleur différente ou fabriqués à partir d’une substance différente. Nous observons des formations nuageuses.

Cette partie bien connue de notre intelligence peut être qualifiée de généralisation composite. Les scientifiques cognitifs Jerry Fodor et Zenon Pylyshyn affirmaient que les réseaux neuronaux artificiels seraient capables de faire de telles connexions, mais le domaine a connu peu de progrès depuis le milieu des années 1980.

Des chercheurs de l’Université de New York et de l’Université Pompeu Fabra en Espagne travaillent déjà depuis un certain temps dans ce domaine et ont développé une nouvelle technique visant précisément cette capacité.

L’étude, publiée dans la revue scientifique Nature, montre comment des outils similaires à ChatGPT peuvent réaliser des généralisations compositionnelles à l’aide d’une technique appelée “Meta-aprendizado para composicionalidade” (MLC).

Des tests sur le terrain ont été réalisés.

Selon les expériences menées, l’intelligence artificielle sera capable non seulement d’égaler l’intelligence humaine, mais même de la surpasser.

Cela a été réalisé par la pratique plutôt que par l’apprentissage. Le système reçoit un mot et est invité à l’appliquer dans un autre contexte. Par exemple, l’IA reçoit le mot “parler” et demande de créer un contexte tel que “parler beaucoup”, “parler peu”, “parler bas” et “parler fort”.

À mesure que l’IA se développe, elle pourra comprendre des expressions idiomatiques telles que “parler abobrinha” et “parler besteira” (pour ne citer que deux exemples) dans leurs sens littéraux et figurés. Cela permettra à votre langage d’atteindre un public beaucoup plus large.

Ces nouvelles avancées sont prometteuses pour le domaine de la programmation, car des commandes plus complexes pourront être reçues, comprises et exécutées par des ordinateurs. Les possibilités sont vastes et ouvrent de nouvelles perspectives passionnantes pour l’IA.

Cependant, il convient de noter que même si l’IA est capable de reproduire certaines capacités humaines, elle reste fondamentalement différente de l’intelligence humaine. L’IA est basée sur des algorithmes et des modèles préprogrammés, tandis que l’intelligence humaine est le résultat de facteurs complexes tels que l’apprentissage, l’expérience, les émotions et la conscience. Par conséquent, il est peu probable que les machines finissent par atteindre complètement et de manière holistique le niveau de compréhension et de jugement des êtres humains.

Néanmoins, les progrès de l’IA dans la reproduction de certaines capacités humaines sont indéniables et offrent des opportunités intéressantes dans de nombreux domaines, tels que la traduction automatique, la médecine, la robotique et bien d’autres encore. Il est essentiel de poursuivre les recherches et les développements dans ce domaine pour exploiter tout le potentiel de l’intelligence artificielle et l’utiliser de manière éthique et responsable.