Le Boeing 737 MAX 9 mis à terre par les compagnies aériennes américaines après un vol mouvementé

Ads

Le 6 juin, la FAA, l’autorité de l’aviation du pays, a ordonné la mise à terre de tous les avions Boeing 737 MAX 9, suite à un incident impliquant un avion d’Alaska Airlines le vendredi 5 juin.

Selon le New York Times, l’ordre a été émis par la FAA jusqu’à ce que tous les avions soient examinés. Cette mesure concerne 171 avions.

“La sécurité continuera à guider nos décisions”, a déclaré Mike Whitaker, responsable du département concerné.

Parmi les compagnies aériennes, United Airlines possède le plus grand nombre d’avions Boeing 737 MAX 9, avec 79 appareils dans sa flotte. En revanche, Alaska Airlines en possède 65.

Selon Alaska Airlines, une fois les inspections terminées, les appareils repriseront du service. Chaque examen devrait durer entre quatre et huit heures.

Le vendredi 5 juin au soir, un panneau et une fenêtre d’un Boeing 737 Max 9 appartenant à une société américaine ont éclaté en plein vol, alors qu’il se rendait en Californie. Personne n’a été blessé.

Les passagers ont capturé la brèche en plein vol et partagé les images sur les réseaux sociaux. Personne n’était assis près de la fenêtre brisée.

Des masques à oxygène ont été distribués aux passagers pour les aider à respirer, car l’avion a subi une dépressurisation rapide. L’avion est revenu à l’aéroport de Portland sans incident après que les pilotes aient effectué une descente d’urgence.

Selon les données de vol, l’avion est revenu sur le terrain après avoir atteint une altitude de 16 000 pieds (4 876 mètres). Avec 174 passagers et 6 membres du personnel à bord, l’avion s’est posé sans accroc, selon Alaska Airlines.

“Par mesure de précaution, nous avons décidé de mettre temporairement à terre notre flotte de 65 avions Boeing 737-9”, a déclaré Ben Minicucci, PDG d’Alaska Airlines, après l’incident sur le vol 1282 plus tôt aujourd’hui.