La Maçonnerie Interdite pour les Catholiques : Un Péché Grave selon le Vatican

Ads

En réponse à une demande d’un évêque philippin inquiet du nombre croissant de ses fidèles qui sont francs-maçons, le pape Benoît XVI a approuvé le Dicastère pour la Doctrine de la Foi.

Il est encore interdit aux catholiques de rejoindre les francs-maçons. C’est ce que le Dicastère pour la Doctrine de la Foi a confirmé dans une réponse datée du 13 novembre 2023, signée par le maire Victor Fernandéz et bénie par le pape François. Dom Julito Cortes, évêque de Dumaguete aux Philippines, s’est tourné vers le Vatican parce qu’il était préoccupé par “la situation dans son diocèse, en raison de l’augmentation continue de fidèles affiliés à la maçonnerie”. L’évêque a demandé des conseils sur la façon de gérer cette situation sur le plan pastoral, tout en tenant compte des ramifications théologiques.

Le Dicastère pour la Doctrine de la Foi a décidé de réagir en incluant également la Conférence épiscopale des Philippines, “en notifiant qu’il serait nécessaire de mettre en œuvre une stratégie coordonnée entre chaque évêque impliquant deux approches”.

Absorption théologique et pastorale
En ce qui concerne les questions de foi et de doctrine, la première règle est claire : “une personne fidèle ne peut pas s’affilier activement à la Loge maçonnique” (cf. la Déclaration de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi de 1983 et les mêmes Directives publiées par la Conférence des évêques en 2003).

Par conséquent, la note précise que “ceux qui sont formellement et consciemment enregistrés dans des sociétés matriarcales et qui ont adopté des principes matriarcaux relèvent des dispositions de la Déclaration susmentionnée. Ces règles s’appliquent également à tout membre du clergé qui rejoint les francs-maçons.

La deuxième stratégie est d’ordre pastoral, le dicastère recommandant que tous les prêtres paroissiaux philippins “mènent une catéchèse populaire sur les raisons de l’incompatibilité de la foi catholique et des rituels maçonniques”. À ce stade, nous demandons aux évêques des Philippines d’évaluer avec prière s’ils doivent ou non publier une déclaration publique sur la question.

Péché grave

La déclaration de novembre 1983 a été publiée à la veille de l’entrée en vigueur du nouveau Code de droit canonique. Le Code a remplacé le Code de 1917 et, parmi les nouvelles caractéristiques, il a été noté – par certains avec satisfaction, par d’autres avec inquiétude – l’absence de condamnation explicite de la franc-maçonnerie et d’excommunication pour ses membres, qui était présente dans le texte ancien. La Déclaration, signée alors par le cardinal Joseph Ratzinger et le secrétaire de la Congrégation, Jérôme Hamer, et approuvée par Jean-Paul II, a réitéré que les catholiques affiliés aux loges maçonniques sont “dans un état de péché grave”.